Focus sur Angers


Centres d'intérêt / dimanche, mars 29th, 2015

J’habite à Angers depuis 4 ans maintenant, et j’ai eu l’occasion de découvrir petit à petit cette ville et les différents espaces qu’elle offre. Je vous propose une petite visite de mes 8 espaces publics préférés.

8. Parc de Pignerolle

Le Parc de Pignerolle est situé à Saint-Barthélémy-d’Anjou, à la sortie d’Angers. On peut y accéder en voiture, en bus ou à vélo assez facilement. Bien qu’en dehors de la ville, on retrouve de nombreuses similarités dans ce parc avec les parcs angevins. Par exemple, les allées en sable gris celles qui entourent l’étang Saint-Nicolas.

P1070864
Entrée principale du Parc de Pignerolle – Chloé Froger, 2014
P1070937
La forêt du domaine – Chloé Froger, 2014

Du fait de sa situation, le domaine est très grand. Le château, que l’on voit dès son entrée dans le parc, donne une impression de domination, car on y accède par une longue allée de chênes. Le bâtiment est entouré de petits jardins à la française, qui rappellent ceux de Vaux-le-Vicomte, puis d’une grande forêt dans laquelle ont été aménagés des parcours sportifs.

De l’autre côté, on trouve dans l’ancien potager un concours qui a lieu depuis deux ans : les Jardins d’expression. Ce concours concerne les étudiants angevins, ils doivent créer un jardin de 20 à 40 m² sur un thème choisi par la ville d’Angers. Cette partie du parc témoigne de la volonté de l’agglomération d’animer ce parc, de le rendre vivant et d’attirer de nouveaux visiteurs.

Carré de jardin d'une école primaire angevine
Carré de jardin d’une école primaire angevine – Chloé Froger, 2015
Jardin d'étudiants de l'ESA
Jardin d’étudiants de l’ESA – Chloé Froger, 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce parc est un lieu de loisirs sportifs et d’activités « natures » auxquels les visiteurs viennent se ressourcer.

7. Jardin des Plantes

Le Jardin des plantes est le premier jardin botanique créé à Angers. Situé à proximité du centre-ville, c’est un vrai lieu de repos pour les citadins.

Jardin des plantes - Chloé Froger, 2014
Jardin des plantes – Chloé Froger, 2014

Lorsque l’on s’y promène, on rencontre des personnes de tous les âges : les personnes âgées se retrouvent sur les bancs pour discuter, les étudiants viennent dessiner dans l’herbe, et les personnes d’âge intermédiaire viennent lire, ou faire la sieste. Les enfants aussi ont leur place dans ce parc car il existe un terrain de jeux aménagé pour eux.

Le lac et la lectrice - Chloé Froger, 2014
Le lac et la lectrice – Chloé Froger, 2014

Un grand plan d’eau au centre du parc participe à l’ambiance calme et relaxante du parc. En effet, le jardin est aménagé de sorte que l’on puisse voir ce lac de toutes les allées, ainsi que les cygnes qui s’y baignent. En faisant le tour du lac, on peut admirer de nombreux massifs fleuris, des arbres anciens, mais aussi des statues greco-romaines. Ces statues participent du calme du jardin, car ce sont des œuvres silencieuses.

Aujourd’hui, les anciennes statues et les modernes se côtoient. En effet, une statue moderne est posée sur l’eau pour s’entremêler avec la végétation et le miroir d’eau.

Sculpture moderne au jardin des plantes- Chloé Froger, 2014
Sculpture moderne au jardin des plantes – Chloé Froger, 2014
Sculpture ancienne au Jardin des plantes - Chloé Froger, 2014
Sculpture ancienne au Jardin des plantes – Chloé Froger, 2014

6. Parc Balzac

Parc Balzac - Chloé Froger, 2013
Parc Balzac – Chloé Froger, 2013

Le parc Balzac est situé entre l’Etang Saint Nicolas et le Lac de Maine. C’est un parc dynamique, qu’on ne peut pleinement arpenter toute l’année, car la Maine s’y installe l’hiver. Le parc est toujours différent selon le moment de la journée et de l’année où on s’y promène.

 

 

Plusieurs espaces paysagers ont été créés, comme un marais ou des dunes végétales.

Le marais du Parc Balzac - Chloé Froger, 2013
Le marais du Parc Balzac – Chloé Froger, 2013

Pendant les mois « secs » des ânes et chevaux paissent dans les prairies inondables du parc. Un espace de jardins familiaux est en place sur un côté du parc.

Les ânes du Parc Balzac - Chloé Froger, 2013
Les ânes du Parc Balzac – Chloé Froger, 2013

Ce parc est un refuge de biodiversité, notamment pour les oiseaux. De plus, aucun produit phytosanitaire n’a été utilisé pour l’entretenir. Le parc se veut « naturel », il invite la nature dans son espace. Ainsi, en se promenant discrètement à la tombée de la nuit, on peut voir des lapins traverser les chemins.

L'allée qui longe la Maine - Chloé Froger, 2013
L’allée qui longe la Maine – Chloé Froger, 2013

5. Etang Saint Nicolas

L'étang Saint Nicolas - Chloé Froger, 2014
L’étang Saint Nicolas – Chloé Froger, 2014

L’étang est un aménagement anthropique réalisé sur le Brionneau, une rivière qui se jette dans la Maine au niveau du Parc Balzac. Cette rivière donne une forme particulière au plan d’eau, qui est très allongé et étroit. Cet étang est aussi le vestige d’une ancienne carrière d’ardoise.

Un chemin à l'Etang - Chloé Froger, 2014
Un chemin à l’Etang – Chloé Froger, 2014

L’étang est un lieu très apprécié par les angevins sportifs : on y court, on y fait de la randonnée. L’étang ne compte que deux ponts très rapprochés l’un de l’autre, qui séparent l’étang en deux parties : la partie appelée « queue de l’étang » et l’autre partie qui est constituée de la plus grande partie du plan d’eau. L’étang est entièrement entouré de forêt, et on observe toujours des oiseaux tels que les hérons ou les canards au bord de l’eau, ce qui nous donne l’impression d’être très loin de la ville. Différents itinéraires de promenade permettent d’en apprécier tantôt la proximité de l’eau, tantôt la vue sur Belle Beille.

L'Etang Saint Nicolas - Chloé Froger, 2014
L’Etang Saint Nicolas – Chloé Froger, 2014

Autour de l’étang ont été créés plusieurs parcs indépendants qui communiquent avec le plan d’eau, et permettent de rentrer progressivement dans le parc. Le plan d’eau est vraiment le point central des parcs Saint-Nicolas. On peut l’apercevoir à chaque moment lorsqu’on en fait le tour, malgré les arbres et parfois notre distance par rapport à la rive.

4. Le château d’Angers

La cour du château - Chloé Froger, 2015
La cour du château – Chloé Froger, 2015

Le château d’Angers date du XIIIe siècle mais son emplacement stratégique est occupé depuis l’antiquité. Le célèbre bon roi René y a séjourné. Le château a connu de nombreuses modernisations au fil des années comme la perte des toits en bois sur les tours, le changement de stratégie d’accès par la Maine, etc. Le château se démarque des château de la Loire car il est plus ancien et construit en tuffeau et en schiste. Ces deux pierres sont présentes sur le site car nous sommes à la frontière entre le massif armoricain et le bassin parisien.

Vue sur le château - Chloé Froger, 2014
Vue sur le château – Chloé Froger, 2014

Le château est un lieu central de la ville d’Angers. Il est situé à 5 minutes du centre ville et est en hauteur. Il nous donne un beau panorama sur la ville. De plus, les différents jardins proposés sont inspirés du style de l’époque. Dans la cour se trouve un jardin très épuré « à la française ». En montant sur les remparts, on découvre une vigne, des ruches, un potager, un jardin de plantes médicinales et aromatiques. Enfin, dans les douves, la broderie du château est toujours impeccable et colorée.

Le jardin médicinal du château - Chloé Froger, 2015
Le jardin médicinal du château – Chloé Froger, 2015
Les broderies - Chloé Froger, 2013
Les broderies – Chloé Froger, 2013

 

 

Le château est aussi un lieu à apprécier depuis l’extérieur. En effet, on peut l’observer depuis l’autre rive, où il domine avec la cathédrale. C’est un peu l’emblème de la ville.

Vue sur le château depuis Le Quai - Chloé Froger, 2014
Vue sur le château depuis Le Quai – Chloé Froger, 2015

3. Parc des ardoisières à Trélazé

Ce parc est comme l’Etang Saint Nicolas une ancienne carrière d’ardoises fermée en 2013. Le site a été réaménagé depuis et est un site Natura 2000 car présente une forte biodiversité.

Aujourd’hui, on peut déambuler entre les lacs de couleur turquoise et parfois on peut même les traverser à l’aide de ponts. Ce site est magnifique grâce aux différents lacs, et à son caractère sauvage. On y observe les animaux, les plantes qui reprennent leurs droits progressivement.

2. L’île Saint Aubin

L'île Saint Aubin - Chloé Froger, 2013
L’île Saint Aubin – Chloé Froger, 2013

L’île Saint Aubin est située au nord d’Angers. Elle est formée en forme de coeur par la jonction de la Sarthe, la Mayenne et le Loir qui forment la Maine. Cette île est à la limite des Basses Vallées Angevines. Elle est inondée pendant l’hiver et l’été elle est une prairie pour les vaches de la ferme. Nous pouvons déambuler le long d’un chemin à la rencontre des bovins, et prendre une collation à la ginguette. Le site est fortement protégé car c’est aussi un important refuge de biodiversité des milieux humides.

Une vache à l'île Saint Aubin - Chloé Froger, 2013
Une vache à l’île Saint Aubin – Chloé Froger, 2013

1. Le bord de Maine

Vue sur le château depuis le port - Chloé Froger, 2014
Vue sur le château depuis le port – Chloé Froger, 2014

Le bord de Maine à Angers est une promenade urbaine très agréable. En se promenant du côté de la Doutre (rive droite), on peut apprécier le veux port et les abords du parc Balzac, avec une vue prenante sur le château d’Angers et la Cathédrale. C’est un endroit proche du centre ville, mais avec une ambiance de village par son caractère ancien. On peut venir se retrouver, pique-niquer, dessiner.

De l’autre côté, sur la promenade du Bout du Monde, on se concentre plus sur l’aménagement de la promenade, c’est un jardin où se promener et déambuler entre les fontaines.