Projet de place urbaine à Angers


Formation, Projets / jeudi, septembre 8th, 2016

Nous avons imaginé en binôme le réaménagement de la place Imbach à Angers. Ce travail, du diagnostic à l’esquisse, a duré une semaine.

Définition de la place urbaine

Un premier travail a été de définir ce qu’était pour nous une place urbaine, à partir de définitions existantes et de notre ressenti. Ainsi, nous avons abouti à la définition suivante :

« La place urbaine est un espace public ouvert situé en milieu urbain. Espace de vie rythmé, il est un point de convergence structurel, social et fonctionnel.
La place est un espace organisé structuré par un espace vide entouré de bâtiments. Desservi par des rues et avenues, il est connecté avec les autres places, ce qui rend le tissu urbain moins monotone. Les places urbaines structurent la ville, créant un ensemble urbain cohérent.
D’un point de vue social, la place est un lieu de rencontres et d’échanges. Constituée de repères forts, elle permet aux personnes qui la pratiquent de se l’approprier et de lui donner une identité à la fois individuelle et collective.
La place urbaine n’est pas figée, n’a pas de fonction définie. Elle se métamorphose avec les usages des citoyens : civiques, commerciaux, festifs, touristiques, religieux, culturels, etc. Multifonctionnelle, elle est la combinaison de fonctions qui s’adaptent, dans le temps, aux besoins des usagers. »

Références

Nous avons aussi réalisé un travail de références. Celles-ci devaient provenir de multiples sources : projets, oeuvres d’art, etc.

Le projet qui nous a inspiré de par son aspect ouvert, dynamique et connecté aux espaces alentours est celui de la place Martroi à Orléans, réalisé par l’agence Laverne en 2013 :

Place du Martroi, Orléans - Agence Laverne
Place du Martroi, Orléans – Agence Laverne

Cette place a été réaménagée dans le but d’en faire le lieu central et historique de la ville. Liée au reste du centre ville, elle permet de connecter les différents espaces pour créer des continuités (liaison piétonne, tramway). Très ouverte, cette place valorise les bâtiments à l’architecture intéressante, et de par sa structure elle accueille diverses manifestations.
Tous ces éléments permettent de créer une place à l’ambiance conviviale, propice à l’échange et aux rassemblements.

Diagnostic et intentions

Avec seulement une semaine sur ce projet, nous avons dû procéder à un diagnostic rapide. Nous avons passé une demi-journée sur le terrain à prendre des photos, faire des dessins, ressentir les lieux, puis une journée et demie pour traiter notre matériel et voir d’autres données bibliographiques.

Nous avons abouti à un schéma d’intention :

Schéma d'intention
Schéma d’intention pour la place Imbach – Angers (49)

Notre première intention est de créer une transition progressive entre la place du ralliement et le Jardin des Plantes. En effet nous avons retenu au diagnostic des transitions brutales entre zone piétonne et routes, et une place comme espace déconnecté des alentours (centre-ville, centre des congrès, etc.).
Ensuite, nous cherchons à proposer des espaces de rassemblement, d’échanges et de détente pour redynamiser la place car nous avons vu lors du diagnostic que le centre ville était constitué surtout d’une population jeune et célibataire, dynamique.
Enfin, nous souhaitons rendre la place plus accessible aux usagers piétons en rendant la place quasi-entièrement piétonne et en la liant avec le futur tramway (projet de la ville d’Angers). Au diagnostic nous avons ressenti la place comme unifonctionnelle, faite pour la
voiture où le piéton ne se sent pas à l’aise.

Expérimentations

Nous avons vraiment développé l’étape d’expérimentations avec différentes techniques graphiques pour trouver des idées sur la façon de répondre à nos intentions sur notre projet.

Voici deux exemples d’esquisse que j’ai réalisé :

Expérimentation à la peinture

Expérimentation peinture
Expérimentation à la peinture

Ce scénario comporte un espace de circulation au milieu de la place qui est très végétalisé (en herbe et massifs bas). Au-dessus se trouve une esplanade qui pourra accueillir des animations telles que le marché.
Deux escaliers parallèles structurent la partie basse de la place et permettent aux visiteurs de s’y asseoir. Ils forment un espace central en pente douce qui mène à l’église. Un des massifs est transformé en fontaine avec un pavage du même motif que l’église.
Le parking est assez géométrique et ressemble à celui que l’on trouve actuellement avec toutefois un espace conséquent pour une terrasse de restaurant ou bar.

Expérimentation au feutre

Expérimentation feutre
Expérimentation au feutre

Ce scénario ne dessine pas de circulation particulière. Une promenade piétonne plantée amène les visiteurs du tramsway à la place. Une esplanade en haut de place accueille les animations. En dessous s’organisent différents escaliers servant principalement aux visiteurs pour s’y asseoir et rassembler. Ces escaliers se fondent d’un côté dans la pente douce de la place, de l’autre est brutale. Des massifs puis espaces enherbés se mélange au pavage de la place pour amener une espace végétalisé où les visiteurs peuvent s’asseoir ou se restaurer lorsque le temps le permet. Nous nous sommes inspirées des motifs créés dans le Parc Novaciéries
à Saint-Chamond. Les croquis représentent l’ambiance de ces espaces.

En regardant et combinant nos 6 expérimentations, nous avons pu aboutir à l’esquisse.

La place Imbach, une transition verte à l’entrée du centre-ville

Projet place imbach 1-500 resol
Esquisse : La place Imbach, une transition verte à l’entrée du centre-ville

L’esquisse du projet montre dès les premiers abords la place importante laissée au végétal.

La place imaginée est quasi-entièrement piétonne avec seulement des parkings de part et d’autre pour permettre aux voiture de stationner et une rue au sud. La place intègre l’arrivée du tramway boulevard Carnot (en haut à droite de l’image).

On retrouve les différents espaces définis au schéma d’intention :

  • Au centre, une « coulée verte« , l’élément principal du projet, avec une végétation à plusieurs niveaux. Arbres, arbustes et plantes tapissantes cohabitent pour offrir différentes ambiances au passant. Des espaces de repos sont proposés, une ouverture visuelle sur l’église est aménagée, différents chemins permettent au visiteur d’expérimenter le lieu de plusieurs façons.
Coupe sur la coulée verte
Coupe – Un cheminement vert au centre de la place urbaine
  • Cet espace démarre dans la rue rendue piétonne et agrémentée de massifs végétaux. Cette rue sera le lien entre l’arrêt du tramway en projet et la place. Ainsi les visiteurs pourront accéder au centre-ville depuis cet arrêt de tramway par un chemin exclusivement piéton.
Phtomontage - Une traversée verte qui dessert le centre-ville
Phàtomontage – Une traversée verte qui dessert le centre-ville (Alix Chevalier)

La fin de la coulée découle sur une rue piétonne, un petit massif déborde dedans pour assurer la continuité de la place avec le reste du centre ville.

  • Une « coulée verte secondaire » traverse la place en perpendiculaire, le long de l’ancienne rue. Cette traversée est plus géométrique et utilise les massifs végétaux pour proposer des lieux de promenade et de repos. Cela reste tout de même moins dense et moins haut que la coulée verte principale, aussi pour permettre au visiteur de voir les bâtis qui l’entourent.
  • Au nord de la coulée verte, une place, beaucoup plus minérale, qui rappelle la place du Ralliement, avec des escaliers en sifflets qui donnent du volume et permettent au visiteur de s’asseoir. Quelques bosquets d’arbres offrent des espaces d’ombre et habillent l’espace. C’est un espace de rencontres, de repos, d’activités.
Coupe - Un espace de rassemblement ouvert et multifonctionnel
Coupe – Un espace de rassemblement ouvert et multifonctionnel
  • Complètement au nord de la place, le parking végétalisé propose des stationnements tout en permettant un élargissement des trottoirs pour donner plus de place aux terrasses et passants. C’est un cul de sac, les voitures ne peuvent accéder à la place.
  • De l’autre côté, au sud de la coulée verte, se trouve la rue de la place qui permet aux voitures d’accéder au parking et de desservir les rues qui se trouvent derrière l’église (photo ci-dessous).
Le principe de circulation du projet
Le principe de circulation du projet (noir : circulation automobile existante / rouge : circulation en projet avec les zones piétonnes et les lignes de circulation automobile)
  • A côté du parking, un espace a été conservé pour accueillir différentes manifestations : marché, accroche-coeurs, etc. Le marché pourra aussi empiéter sur les parkings et sur la place aux escaliers en sifflets. Une toile tendue pourrait par exemple habiller l’espace pour proposer de l’ombre et une autre ambiance aux visiteurs.

Retour sur le projet

Dans le temps imparti, nous avons pu aller jusqu’au stade d’esquisse du projet. Nous avons travaillé sur les ambiances, les circulations, les vues. Le travail sur les références et les expérimentations nous a permis d’aller plus loin, de puiser des idées et de l’inventivité dans d’autres domaines. Ce travail en binôme était très enrichissant car nous avons eu un résultat enrichi de deux points de vue, deux ressentis.

Vous trouverez le panneau final de notre projet ici : Panneau final