Rendez-vous au Jardin


Centres d'intérêt / dimanche, juin 5th, 2016

Ce weekend, c’était le festival Rendez-vous au Jardin, qui a lieu dans toute la France ! J’en ai profité pour faire quelques visites autour de chez moi : La cité jardin de Champigny sur Marne et les murs à pêches de Montreuil !

La cité-jardin de Champigny-sur-Marne

Ce quartier a été réalisé dans les années 1930 par Paul Pelletier et Arthur-Pierre Teisseire. Les dessins ont toutefois été faits bien plus tôt, dans les année 1925-1920. Ainsi, l’ensemble architectural recèle de principes à la fois classiques (toits en pente, fenêtres similaires, colonnades, etc.) et modernes (fenêtres différenciées à l’usage, béton armé, toits plats, etc.).

Arche marquant l'entrée d'une close
Arche marquant l’entrée d’une close
Une close menant à une placette
Une close menant à une placette

Le quartier a été réalisé pour les ouvriers et recherchait à leur offrir un cadre de vie agréable. Ainsi, de nombreuses placettes, closes, petits chemins piétons sont présents dans le quartier.

De plus, l’organisation de l’ensemble du quartier est pensée pour un cadre de vie agréable : des habitats collectifs sont disposés aux bords du quartier pour couper le reste de l’îlot du bruit des grandes rues adjacentes. Les pavillons sont ensuite installés en cœur d’îlot, avec un jardin privatif en arrière de la maison.

Une école et un bâtiment public (cinéma, salle de sport, théâtre et aujourd’hui conservatoire) permettent au quartier d’avoir des lieux de sociabilité et de mixité.

Cette visite, réalisée par 4 intervenants, était très enrichissante de par leurs points de vue :

  • 1 Architecte du CAUE
  • 1 personne travaillant à l’Office du Tourisme
  • 1 personne responsable des travaux de réhabilitation des années 1990 de l’Association des Locataires de la Cité-jardin
  • 1 personne travaillant aujourd’hui à l’agence immobilière Val Office propriétaire de la cité-jardin

Ainsi, nous avons pu profiter d’interventions architecturales, culturelles, sociales et de témoignages.

Les murs à pêches

Autrefois on pouvait dénombrer 600km de murs à pêches à Montreuil ! Ces murs en plâtre permettaient de créer un micro-climat et de réchauffer l’air et les pêchers. Ainsi, ceux-ci craignaient moins l’hiver et étaient plus précoces. Lorsque l’industrie s’est développée et que les trains frigorifiques sont apparus, l’activité a été arrêtée. Cependant, il reste encore aujourd’hui 12ha classés de ces murs et quelques autres non classés.

Un pêcher conduit sur un mur de plâtre
Un pêcher conduit sur un mur de plâtre

Pour faire perdurer ces murs, des associations et particuliers « font leur jardin » dans ces petites parcelles. Potagers, activités de landart pour les enfants, lecture au jardin, etc…

Exemple de landart : un oiseau en pot
Exemple de Landart : un oiseau en pot

Le jardin-école est aussi un lieu de vie qui présente les techniques de conduite du pêcher et propose quelques animations. Ce week-end, c’était la fête de la rose !